Rechercher
  • Olivier

Lancement de la première solution circulaire de recyclage des masques de protection

PLAXTIL : la première solution circulaire de recyclage des masques de protection


Dans le cadre du déconfinement qui fait suite à la crise du COVID-19, 2 types de masques grand public ont commencé à circuler de manière importante : les masques en tissu réutilisable et les masques jetables. Si les masques en tissu présentent l'avantage d'être lavables une trentaine de fois avant de perdre leurs propriétés filtrantes, ce n'est pas le cas des autres masques qui sont jetés après la première utilisation.

Depuis plusieurs semaines, un nombre important de masques jetables se retrouve sur la voie publique et dans la nature créant une nouvelle pollution écologique et sanitaire. Au-delà de la crainte liée à une nouvelle contamination, les masques jetables sont fabriqués en matériau plastique et ont évidemment un impact environnemental élevé s'ils ne sont pas recyclés.

Devant l'urgence écologique créée par la crise du coronavirus, PLAXTIL et UVMOBI s'associent pour lancer la première solution circulaire de recyclage des masques de protection.


L'industrie textile : 2ème industrie la plus polluante de la planète ?

L’industrie textile serait la deuxième industrie la plus polluante au monde après celle du pétrole. Ce constat a été largement diffusé lors du dernier G7 avec des exemples parlants. La crise sanitaire liée au coronavirus et l'incitation à porter des masques pour la sécurité de tous n'ont rien arrangé. La production de masques jetables a été drastiquement accélérée dans l'urgence, au risque de coûter très cher sur le plan environnemental.

Ces accessoires, non biodégradables et potentiellement contaminés, risquent de se retrouver en grande partie dans les sites d’enfouissement, dans les égouts, les cours d'eau, sans compter qu'ils peuvent mettre en danger la faune sauvage.

Les masques jetables sont conçus à partir d’un mélange de fibres synthétiques et de cellulose, d’un élastique et de métal. C’est face à tous ces constats que PLAXTIL et UVMOBI ont décidé de s’associer pour lancer la première solution circulaire de recyclage des masques de protection, en partenariat avec la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault.


PLAXTIL : une solution circulaire unique d'upcycling des déchets textiles

PLAXTIL est un nouveau matériau écologique fabriqué à partir de déchets textiles non-recyclables, assimilable à un plastique écologique et qui se substitue au plastique 100% pétrole. Bien entendu, PLAXTIL est lui-même recyclable.

Il s'agit donc d'une solution circulaire et éco-conçue pour toutes les entreprises qui produisent des déchets textiles, en premier lieu les industriels et metteurs en marché. PLAXTIL est porté par Jean-Marc NEVEU, PDG du Groupe CDA, une entreprise implantée à Châtellerault spécialisée dans l'injection plastique, et par Olivier CIVIL, associé. Ces derniers expliquent :

« PLAXTIL a fait l’objet d’un projet de recherche soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine, le Grand Châtellerault, Eco-Tlc et l'Adème. Nous l’avons présenté officiellement lors du salon K2019 à Düsseldorf fin octobre 2019. Aujourd’hui, PLAXTIL crée la première solution circulaire de recyclage des masques de protection, avec une première application sur l’agglomération du Grand Châtellerault. »


PLAXTIL valorise les textiles non recyclés de manière 100% sécurisée et écologique

Un des axes fondamentaux pour la transformation de l’industrie textile est d’améliorer radicalement le recyclage en transformant la conception, la collecte et le retraitement des vêtements. Le recyclage doit être associé à l’éco-conception des produits. C’est ainsi que PLAXTIL a réussi à transformer les vieux textiles non recyclés en un matériau composite pouvant se substituer à un plastique standard.

En fonction des types de textiles et des résines utilisées, PLAXTIL propose une gamme étendue de matériaux ayant des caractéristiques mécaniques, esthétiques et écologiques très diverses. Ainsi, PLAXTIL peut répondre à tous les besoins des clients, qu’ils soient exprimés en aspect, en résistance ou en caractéristiques écologiques.

Dans le contexte actuel et pour faire face à la pollution générée par les masques, PLAXTIL s'est associée à UVMOBI, spécialiste de la désinfection par ultraviolets.


UVMOBI : un système de décontamination par UV très performant

UVMOBI développe des solutions de désinfection des transports partagés (VTC, bus, trains etc.) grâce à la lumière ultraviolette germicide.

À la rentrée 2020, UVMOBI va mettre sur le marché :

  • Un service de désinfection rapide des voitures/transports par la lumière ultraviolette. Grâce à lui, il sera aussi simple et rapide de désinfecter totalement sa voiture que de la faire nettoyer dans une station de lavage.

  • Un module de désinfection automatique continue des voitures/transports consistant en un module à lampe ultraviolet qui pourra être fixé dans tous les types de véhicules.

Dans le cadre du projet PLAXTIL, UVMOBI apporte son expertise de la décontamination par ultraviolet pour le traitement germicide des masques avant leur recyclage.

À propos du fondateur d'UVMOBI : Eric Breuil créateur de UVmobi est ingénieur Arts et Métiers. Après une carrière dans le transport de voyageurs, il a créé la société Groupito qui développe les solutions UVmobi.

Pour en savoir plus : www.uvmobi.com


PLAXTIL : une porte d'entrée à l'économie circulaire, écologique et solidaire

La solution s’adresse en premier lieu aux industriels et metteurs en marché textiles en leur proposant une solution d’éco-conception pour leurs futurs produits. En ce sens, PLAXTIL est une vraie porte d’entrée à l’économie circulaire.

L’application de cette solution pour le recyclage des masques est mise en place depuis fin juin 2020 sur l’agglomération du Grand Châtellerault, en partenariat avec AUDACIE, la structure d’insertion par l’activité économique qui collecte et recycle localement les déchets textiles.

Au-delà de l’industrie textile, PLAXTIL vise également à l’ensemble de l’industrie qui pourra remplacer des pièces plastiques par un matériau innovant et vertueux.

À propos des fondateurs

Jean-Marc NEVEU est ingénieur Arts et Métiers. À la suite d'une carrière dans l'industrie (aluminium et injection plastique), il reprend le groupe CDA en 2015.

Olivier CIVIL est ingénieur Arts et Métiers, diplômé de l'IAE d'Aix en Provence et d'HEC Paris. Après une carrière dans l'industrie automobile, il rejoint Jean-Marc NEVEU pour fonder et développer PLAXTIL SAS.

À propos de PLAXTIL

PLAXTIL a développé une filière qui transforme des textiles et des vêtements non recyclés en un nouveau matériau, apparenté à un plastique écologique. La diversité des produits PLAXTIL permet de proposer une gamme étendue de matériaux ayant des caractéristiques mécaniques, esthétiques et écologiques très diverses.

Tous les PLAXTIL sont industrialisables, recyclables et écologiques car ils sont issus de matériaux qui n’étaient pas recyclés préalablement. Le PLAXTIL peut même être 100% naturel, bio-dégradable et toujours à base de textiles non-recyclés.

Pour développer sa filière, PLAXTIL fait appel à des associations solidaires spécialisées dans le recyclage. La solution permet aux entreprises partenaires d’entrer à la fois dans l’économie circulaire et écologique, et dans l’économie sociale et solidaire. Chacun devient ainsi un acteur majeur de la solidarité.

Pour en savoir plus

Site Internet : https://www.plaxtil.com

Facebook : https://www.facebook.com/plaxtil01

Linkedin : https://www.linkedin.com/company/plaxtil/

Twitter : https://twitter.com/plaxtil

Contact presse

Olivier CIVIL

Email : olivier@plaxtil.com

Téléphone : 0667114008



0 vue

©2019 par plaxtil. Créé avec Wix.com